Fait Divers

Un match de football interrompu par une bagarre à Dimbokro

Un match de football interrompu par une bagarre à Dimbokro

Le premier match du deuxième tour du tournoi de football de la municipalité qui a opposé l’équipe de Esprit de Krokokro à celle de Dioulakro, a été interrompu suite à une bagarre généralisé, a constaté l’AIP, jeudi, au stade Koné Samba Ambroise de Dimbokro.

C’est sous une bonne escorte des éléments de l’escadron de la gendarmerie nationale que les arbitres et les joueurs de l’équipe de Esprit de Krokokro ont quitté le stade au grand dam des amoureux du ballon rond . Ce stade transformé en champ de bataille durant une trentaine de minutes a vu la destruction des tables et chaises des officiels du match, des pancartes en bois et électronique de signalisation. Œuvre des jeunes supporters de l’équipe de Dioulakro en furie.

Tout avait pourtant bien commencé. Lorsque l’arbitre du match a sifflé cet après-midi le début de la rencontre, personne n’imaginait une fin aussi difficile. Tant l’ambiance était bon enfant. Les supporters des deux équipes venus nombreux redoublaient d’ardeur et d’ingéniosité dans les chansons et au son des tam-tams et autres grelots pour encourager leurs joueurs.

Dans cette ambiance, la première mi-temps s’est déroulée sans qu’aucune équipe n’encaisse un but. A zéro à zéro, les deux équipes regagnent les vestiaires pour l’oxygénation. A la reprise, les joueurs d’Esprit FC sont venus avec la rage de vaincre.

Plus entreprenants, mieux organisés avec une condition physique irréprochable, ils se sont imposés dans l’axe médian et c’est fort logiquement que sur une déviation de leur attaquant vedette, un coéquipier fusille à bout portant le gardien de Dioulakro. Un but à zéro pour Esprit Krokokro à la 64ème minute de jeu.

Dans sa domination, Krokokro, à la 80ème minute, perd sur blessure un de ses joueurs qui est aussi remplacé. C’est lui qui va corser l’addition, quelques minutes seulement après son entrée sur la pelouse. C’était de trop. Les supporters de Dioulakro prétextant une position de hors-jeu non sifflée sur le but, envahissent le terrain.

Ils s’en prennent aux arbitres et aux matériels. Les gendarmes viennent au secours. Ils quadrillent le stade, protègent les joueurs et arbitres avant de tenter en vain une médiation. « Heureusement que personne n’est blessée », s’est réjoui un organisateur, condamnant cet « acte ignoble qui terni l’image de Dimbokro ».

En septembre 2017, un match de football qui opposait, au stade Koné Samba Ambroise de Dimbokro, l’équipe de l’Escadron de la gendarmerie nationale à l’équipe Esprit FC de Krokokro comptant pour les demi-finales du tournoi du Conseil régional doté de la coupe N’guessan Koffi Bernard avait fini dans une bagarre occasionnant un blessé.

Commentaires