Fait Divers

Un essaim d’abeilles tue un malade mental à Dimbokro

Un essaim d’abeilles tue un malade mental à Dimbokro

Un jeune homme, Yacinthe dit Vietol, environ 25 ans, malade mental originaire du village de Kouakro dans la sous-préfecture d’Assahara, a trouvé la mort à la suite des piqûres d’un essaim d’abeilles, créant la panique chez la population, a constaté l’AIP, mardi en fin de soirée à Dimbokro.

Cette nuée d’insectes, en plus de tuer le jeune malade, a également fait plusieurs blessés dont un cas grave, à savoir un instituteur nommé Orio Yao, bibliothécaire au collège moderne, qui a eu tout le corps tuméfié à la suite de l’attaque qu’il a subie.

Mardi aux environs de 17 h, pour des raisons non encore connues, des abeilles vivant dans une ruche logée dans un grand arbre situé au carrefour NDA non loin des locaux de l’AIP, se révoltent et s’attaquent aux riverains, créant la débandade. Commerçants et mécaniciens installés à cet endroit ferment boutique et prennent la poudre d’escampette.

Yacinthe dit Vietol, qui est toujours assis à cet endroit reste dans sa position sans bouger. Il est alors assailli par l’essaim. Tout son corps notamment sa tête est couverte d’abeilles qui le piquent. Durant une heure l’homme se débat tout seul sans secours.

Au moment où il décide de quitter les lieux, ses forces l’abandonnent et il tombe, succombant sous l’effet des dards de ces insectes. Les sapeurs-pompiers et la police alertés sont arrivés plus tard sur les lieux pour constater la mort du jeune malade.

Ne disposant d’aucune pièce d’identification, le procureur a ordonné l’enlèvement du corps de la victime par les pompes funèbres, qui ont procédé à son inhumation au cimetière municipal de la ville. Une enquête a été ouverte.

Commentaires