Fait Divers

Un enfant de 3 ans décédé par noyade dans les toilettes

Un enfant de 3 ans décédé par noyade dans les toilettes

Un garçon de trois ans est le dernier enfant à mourir en Afrique du Sud après s’être noyé dans des latrines à fossé. Omari Monono est mort dans les toilettes de sa tante à Limpopo, la même province où Michael Komape, âgé de cinq ans, s’est noyé dans les toilettes d’une école en 2014.

« Je souffre, je ne peux pas manger ou dormir », a déclaré la mère d’Omari, Kwena Monono, cité par le site d’information sud africaine, IOL.

« Chaque fois que je vois quelque chose que mon fils aime, j’ai le cœur brisé et je pleure. »

Selon les témoignages de la mère, le corps du défunt a été récupéré mercredi soir, deux heures après sa disparition.

« Sa tante avait enlevé ses vêtements pour qu’il puisse se soulager dans les toilettes comme d’habitude. Elle était occupée dans les tâches ménagères et n’a pas remarqué que l’enfant n’était pas rentré des toilettes », a déclaré le porte-parole de la police, Maphure Manamela.

Le gamin était tombé dans la fosse et s’était noyé dans une mer de fèces humaines.

Des incidents pareils sont très fréquents en Afrique du Sud. Plus tôt cette année, une fillette de cinq ans dans la province rurale du Cap oriental a connu le même sort. Son corps sans vie a été retrouvé le lendemain de sa disparition dans les toilettes à fossé de son école.

Après la mort de Lumka, le président Cyril Ramaphosa a demandé que toutes les toilettes à fosses dans les écoles sud-africaines soient détruites d’ici fin 2018.

En Afrique du Sud, plus de 4 500 écoles sont équipées de ce type de latrines à fosse, ce qui provoqué la noyade de nombreux enfants, notamment dans les provinces de Kwazulu-Natal et du Cap-Oriental.

 

afrikmag

Commentaires