Fait Divers

Michelle Awuor, la fillette de 8 ans qui n’arrive pas à fermer les yeux depuis 2 ans

Michelle Awuor, la fillette de 8 ans qui n’arrive pas à fermer les yeux depuis 2 ans

Être parent, est l’un des plus grands bonheurs que beaucoup de personnes aimeraient vivre.  C’est l’une des joies de la parentalité, de voir son enfant grandir pour réaliser ses rêves, atteindre des sommets encore plus importants dans tout ce qu’il décide de conquérir.

Mais cela semble hors de la portée d’une famille du comté de Kisumu au Kenya après que leur fille de 8 ans ait été victime d’un incendie, en 2015.

Selon TUKO, Michelle Awuor, jouait avec ses amis quand elle est tombée dans un feu de cuisson de trois pierres. Elle a subi 55% de brûlures sur le visage et le cou.

«J’étais à la maison ce jour-là le 21 septembre 2015 et je l’ai précipitée à Jaramogi Oginga Odinga où elle a été admise pendant neuf mois. Nos vies ont alors changé. Son état était mauvais et je n’avais pas d’argent, alors j’ai vendu des biens pour payer les frais hospitaliers. J’ai bénéficié d’un projet de loi de 71 000 KSh, des voisins et des amis, m’ont aidé à recueillir 27 000 KSh », a déclaré Japheth Otondi, le père de Michelle.

Heureusement, l’exécutif de la santé du comté de Kisumu l’aurait plus tard aidé à payer le reste, mais Michelle avait encore besoin de soins supplémentaires. Elle ne pouvait pas fermer les yeux, donc ne pouvait plus dormir. Apparemment, les muscles du visage de Michelle s’étaient trop étirés et, par conséquent, elle ne peut pas fermer les yeux ou tourner la tête, voilà maintenant deux ans. Pour corriger les complications, elle a besoin d’une opération qui coûterait 400 000 KSh.

«J’ai été renvoyé à l’Hôpital national Kenyatta où j’ai reçu cette nouvelle inattendue. Ma fille voulait devenir avocate avant l’accident mais maintenant ce rêve est insaisissable « , a affirmé Otondi, le père de la victime.

Mais jeudi dernier, la famille a reçu une bonne nouvelle. Le Fonds d’assurance hospitalier national est venu à l’aide de la jeune fille dont l’histoire a d’abord été soulignée dans la Nation.

Michelle Awuor, a été rapidement réservée à l’Hôpital National de Kenyatta pour une opération de reconstruction qui a été effectuée le week-end.

« Je ne peux pas croire que ma fille va encore fermer les yeux. Je n’ai pas pu dormir depuis que ma fille a été brûlée « , a déclaré M. Otondi alors que ses yeux avaient des larmes de joie.

« Je ne peux pas croire que Michelle puisse tourner la tête. L’aide que j’ai reçue des bienveillants est incroyable « , a-t-il conclu.

 

 

afrikmag.com

Commentaires