Fait Divers

La police nigériane arrête des gays

La police nigériane arrête des gays

La police nigériane a déclaré avoir arrêté 57 hommes soupçonnés d'être homosexuels.

La police a fait une descente dans un hôtel de Lagos, où des dizaines de personnes - pour la plupart des hommes - participaient à une fête.

Certains ont pu prendre la fuite lors de ce coup de filet lancé par la police dès l'aube le dimanche matin.

Les policiers ont mis la main sur 57 personnes qui, selon eux, sont homosexuelles.

Chike Godwin Oti, porte-parole de la police de l'Etat de Lagos, a déclaré à la BBC que les enquêtes se poursuivaient et que les suspects seraient inculpés.

Les manifestations d'affection aux personnes de même sexe sont interdites au Nigéria.

Dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, les actes homosexuels sont passibles d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à 14 ans.

Ces relations ont été interdites sous le régime colonial en 1901.

Les lois ont été renforcées en 2014 pour interdire le mariage homosexuel et les manifestations d'affection aux personnes de même sexe.

Depuis lors, les autorités ont réprimé les personnes soupçonnées d'homosexualité.

Cependant, les arrestations sont rares car les personnes homosexuelles vivent cachées.

Commentaires