Fait Divers

Inondations meurtrières au Nigeria

Inondations meurtrières au Nigeria

Les autorités nigérianes affirment que plus de 100 personnes ont été tuées dans les inondations à travers le pays au cours des deux dernières semaines.  

L'Agence nationale de gestion des situations d'urgence (NEMA) a déclaré que les fortes pluies ont poussé les deux principaux fleuves du pays, le fleuve Niger et la rivière Benue, à sortir de leurs lits.

Le gouvernement exhorte les résidents le long des voies navigables à se déplacer dans des endroits sûrs.

Le désastre est perceptible à travers tout le Nigeria mais les inondations ont été particulièrement meurtrières l'Etat du Niger (centre-nord).

Le chef de la NEMA, Mustapha Yunusa Maihaja, a déclaré à la BBC que plus de 40 personnes étaient mortes dans l'Etat. "Des décès ont également été signalés dans 11 autres États", a-t-il ajouté.

Des dizaines de zones ont été submergées, des milliers de personnes se sont retrouvées sans abri et de vastes étendues de terres agricoles ont été détruites par les inondations.

Les zones rurales sont les plus touchées. Les autorités nigérianes affirment qu'il est possible que d'autres inondations se produisent dans les jours et les semaines à venir, alors que le pays continue à connaître de fortes pluies.

Ils envisagent de déclarer l'état d'urgence à la suite de la catastrophe pour assurer une réponse plus efficace. Le Nigeria fait face à des inondations presque chaque année.

Les analystes attribuent cette situation au manque d'aménagement urbain approprié, aux voies d'eau bouchées et aux systèmes de drainage défaillants.

Ils estiment également que le barrage de Lagdo, au Cameroun voisin, qui se trouve sur la rivière Benue qui traverse le Nigéria, présente un risque de fortes inondations lorsque les autorités camerounaises libèrent l'eau des retenues du barrage.

Commentaires