Fait Divers

Inde: Une fillette de 10 ans enceinte à la suite de viols répétés autorisée à avorter

Inde: Une fillette de 10 ans enceinte à la suite de viols répétés autorisée à avorter

En Inde, une fillette de 10 ans a été déclarée enceinte. Ce, à la suite de viols répétés de son beau-père. Elle a obtenu le droit d’avorter, malgré le fait qu’elle ait légalement passé le délai pour une interruption volontaire de grossesse.

Ce mercredi 17 mai, la police indienne a annoncé qu’une fillette de 10 ans victime de viols répétés a été autorisée à avorter. La fillette, que sa mère laissait fréquemment à la maison pendant qu'elle allait travailler sur des chantiers du bâtiment, a raconté qu'elle avait été victime de viols répétés de la part de son beau-père. Ce dernier a été arrêté.

Quand l'enfant a signalé les viols, le délai de 20 semaines, au-delà duquel les interruptions volontaires de grossesse (IVG) ne sont autorisées que dans les cas où la vie de la mère ou de l'enfant est en danger, était dépassé.

Une Indienne de 10 ans victime de viols répétés a été autorisée à avorter bien qu'elle ait dépassé le délai légal pour une IVG, a annoncé la police mercredi.

La justice avait été saisie. "La cour a décidé de s'en remettre à l'avis d'un conseil de médecins et les médecins ont décidé de pratiquer l'IVG", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police. L'intervention aura lieu rapidement, selon la même source.

Ces derniers mois, la plus haute juridiction indienne a été saisie par un certain nombre de femmes, y compris des victimes de viols et de la traite d'êtres humains, demandant l'autorisation d'avorter après avoir dépassé le délai légal.

 

avec AFP

Commentaires