Fait Divers

Il lui fait des calins après le travail, elle en meurt

Il lui fait des calins après le travail, elle en meurt

Pendant 40 ans, Adrienne Sweeney a embrassé son mari William lorsqu'il rentrait, le soir. Elle lui a aussi nettoyé son uniforme, une salopette remplie de poussière. La poussière contenait de l'amiante.

C'est à cause des contacts répétés avec cette poussière qu'Adrienne Sweeney a fini par contracter une maladie grave. Son mari travaillait toute la journée dans une usine de chaudronnerie. Aujourd'hui, sa famille vient de recevoir plus de 270.000 euros de la société où travaillait William. 

En Ecosse, dans les années soixante, très peu d'informations circulent sur les dangers de l'amiante. Avant de mourir, Adrienne a déclaré qu'elle se doutait bien qu'il y avait des substances nocives sur la salopette de son mari. Mais elle ne se rendait pas compte du degré de dangerosité.

Un cas historique
William et Adrienne sont décédés à l'âge de 71 et 75 ans. Le cas est exceptionnel car on reconnaît qu'une exposition secondaire peut être mortelle. Pour la Justice, il n'est pas normal que les travailleurs doivent nettoyer eux-mêmes leurs uniformes quand ils travaillent dans un environnement toxique.  

"Ce cas historique est un résultat très positif, non seulement pour la famille Sweeney, mais pour tous les Ecossais qui luttent pour que justice soit rendue aux personnes souffrant de maladies liées à l'amiante.", a déclaré l'avocat de la famille.

Commentaires