Fait Divers

Il imposait des fellations à ses enfants: huit ans ferme

Il imposait des fellations à ses enfants: huit ans ferme

   Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné jeudi un habitant d'Ottignies, né en 1968, à huit ans de prison ferme et l'a privé de droits civils et politiques durant dix ans. L'homme était poursuivi pour des viols et des attentats à la pudeur commis durant plusieurs années sur sa belle-fille et ses deux filles, toutes trois mineures d'âge. L'intéressé filmait certaines scènes, notamment des fellations qu'il imposait aux enfants. Le prévenu à l'audience n'en reconnaissait qu'une partie mais le tribunal estime que toutes les préventions sont établies et souligne l'extrême gravité des faits.

 

Les faits ont été dénoncés à la police par la belle-fille du prévenu, âgée de 16 ans et qui a dans un premier temps parlé de certains gestes déplacés de la part de son beau-père. Elle a également montré aux policiers un message qu'il lui avait envoyé, montrant son sexe en érection et l'incitant à prendre de la drogue. D'autres images et vidéos mettant en scène les trois victimes ont été retrouvées par les enquêteurs. 

Pour fixer la hauteur de la peine, le tribunal rappelle dans son jugement que les experts qui ont examiné le prévenu ont estimé qu'il représentait un danger social particulier pour tous les mineurs, tant qu'il n'aurait pas mené un travail sur sa personnalité. Le jugement évoque également l'extrême gravité des faits, le jeune âge des victimes, la minimisation de ses actes par l'intéressé, et les "conséquences gravissimes dont il ne semble pas conscient".

 

                                                                      7sur7

 

 
 
Commentaires