Fait Divers

En plein mois de ramadan: un homme de 60 ans, viole deux fillettes de 11 et 12 ans

En plein mois de ramadan: un homme de 60 ans, viole deux fillettes de 11 et 12 ans

Des sexagénaires, il y en a à la pelle. Mais une personne du troisième âge comme Mamadou Bâ, alias Bory Diallo, ça ne court pas les rues.

En effet, domicilié à Kédougou, ce dernier, 60 ans, a, selon des sources de Actusen.com, violé, en plein mois béni de ramadan, deux fillettes de 11 et 12 ans. Sans blague, alors.
Les faits ont eu lieu au quartier mosquée (Commune de Kédougou), les 03 et 04 Juin au domicile du vieux Mamadou Ba, dit Bory Diallo.

Pour perpétrer son coup, des sources proches du dossier confient à Actusen.com que le vieux avait réussi par se familiariser avec les trois fillettes qu’il attendait sur le chemin de l’école.
Mieux ou pire, c’est selon, Koto Bory (NDLR : frère Bory) comme l’appelaient affectueusement les trois gamines inscrites à l’école élémentaire Alpha Mamadou Sadio Ba, avait l’habitude de leur remettre de modiques pièces sonnantes et trébuchantes de 5, 100 et parfois même de 500 F Cfa.
Selon toujours les sources de Actusen.com, apres plusieurs jours, le vieux Bori a d’abord initié les enfants à jouer avec son pénis, avant de passer à l’acte avec A Cissokho, âgée de 11 ans puis avec D. Diallo, 12 ans.
Après avoir subi les assauts de son bourreau, la victime A Cissokho, âgée de 11 ans, est restée deux jours dans la chambre, sans rien dire à ses parents, avec un corps chaud et une forte fièvre.

Constat fait par sa mère, qui, a usé de tous les moyens pour savoir les raisons pour lesquelles sa fillette était mal-en-point. Finalement, la génitrice de la victime ira jusqu’à déshabiller celle-ci pour être édifiée sur son état de santé.

Et c’est là qu’intervient la mauvaise surprise. Le vieux avait déjà commis l’attentat. Le mal étant déjà fait, il ne restait plus à la maman de A.Cissokho qu’à s’en ouvrir à son époux. Qui, à son tour, a porté plainte par la suite contre le vieux Bori.

Le certificat médical a parlé

La fillette a été conduite au District Sanitaire de Kédougou où la Sage-femme a constaté sans difficulté la perte de l’hymen avec une mention du Médecin-chef de District de Kédougou. Ce qui enfonce le vieux Mamadou Ba, allias Koto Bori qui est, actuellement, en garde-à-vue dans les locaux du Commissariat de police urbain de Kédougou.

Sans séisme ni onde de choc, le violeur de mineures a avoué avoir pénétré les deux fillettes et que la troisième refusait de mettre pied dans sa chambre. Mamadou Ba est un homme divorcé sans enfant qui jouit de toutes ses facultés mentales et physiques.

Selon les voisins du quartier Mosquée, l’homme est connu dans le coin, mais il est réputé être quelqu’un de solitaire et n’a aucune affinité avec eux.

 

 

galsen221.com

Commentaires