Fait Divers

Drame : Une femme découverte morte éventrée dans une clinique à Daloa

Drame : Une femme découverte morte éventrée dans une clinique à Daloa

Un drame est survenu en ce début de mois dans la ville de Daloa (centre-Ouest du pays). La mort atroce d’une dame reste encore dans les esprits des habitants du quartier Suisse. Une technicienne de surface travaillant dans une clinique a été retrouvée morte éventrée. Koné Simone c’était son nom et elle était âgée d’une quarantaine d’année.

 

Selon nos sources qui donnent l’information, dans l’après-midi du samedi 9 juin 2018, dame Koné Simone, après son boulot, emprunte un taxi. Elle indique comme destination le quartier « Suisse », où elle réside. Et depuis, plus de nouvelles d'elle.

Les choses en sont là, quand le mardi 12 juin 2018, les voisins de dame Koné Simone se plaignent d'une odeur nauséabonde, qui embaume toute la cour. Cherchant les origines de cette odeur fétide, ils se rendent compte qu'elle provient du logis de la technicienne de surface, portée disparue depuis des jours.

Ses voisins tentent de la joindre au téléphone. Mais en dépit de leur insistance, personne ne décroche l'appareil. Inquiets de cet état de fait, ils vont alerter le commissariat de police du 2ème arrondissement. En leur compagnie, des agents des forces de l'ordre se rendent dans la cour.

Sur place, les flics sont, eux aussi, frappés par la présence de l'odeur pestilentielle, se dégageant de la piaule de la technicienne de surface. Comment comprendre cela ? Une seule alternative : défoncer la porte pour comprendre effectivement, ce qui se cache derrière cette mauvaise odeur. Les policiers font donc casser la porte.

Et là, ils découvrent l’horreur. Le corps sans vie et en état de putréfaction avancée, de Koné Simone. La pauvre, toute nue, a les jambes écartées et porte une large entaille, à l'abdomen. Une grave blessure, probablement faite à l'arme blanche. Des indices qui laissent apparaître que la mort de cette femme, connue pour être tranquille, est très suspecte.

Le scénario que l'on imagine est que la technicienne de surface a eu des rapportes sexuels avec un individu, qui l'a ensuite poignardée. Mais cette conclusion, en tout cas, reste au stade de l’éventualité. Après l'enlèvement du corps, pour la morgue, la police a ouvert elle une enquête, pour savoir toute la vérité sur cette triste affaire qui, vraisemblablement, porte les marques d'un crime. Et éventuellement, choper son ou ses auteurs.

 

 

Soir Info

Commentaires