Fait Divers

Cybercriminalité/Arnaque aux sentiments: Un élève de 3è mis aux arrêts à Port-Bouet

Cybercriminalité/Arnaque aux sentiments: Un élève de 3è mis aux arrêts à Port-Bouet

Un élève répondant aux initiales de ZBSJ a été mis aux arrêts par la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC) à Gonzague, un sous-quartier de la commune de Port-Bouet à Abidjan.

ZBSJ répondant sous le profil de Patrick Leroux, un Français de race blanche sur Facebook, fait la connaissance de LJ, également de type européen et résidant à Paris en France.

Patrick Leroux donc, se présente à LJ comme étant vendeur de véhicules résidant en Côte d’Ivoire. Véhicules qu’il dit acheter en Europe et revendre en Côte d’Ivoire. De fil en aiguille, une confiance s’installe entre les deux puis une amitié qui va aboutir sur une idylle virtuelle.

Puis un jour, M. Leroux demande à LJ de lui venir en aide pour l’achat d’un véhicule se trouvant au port de Paris, vu qu’il rencontrait des difficultés financières. Sans hésiter, son amoureuse répond favorablement. Et cela, à chaque fois que son jules la sollicite, promettant rembourser chaque prêt avec un intérêt.

Un matin, ZBSJ dit Patrick Leroux disparait de la circulation sans laisser de message à LJ. Toutes ses tentatives pour rentrer en contact avec son amoureux furent vaines. C’est alors qu’elle réalise qu’elle est victime d’une arnaque et prend la décision de venir en Côte d’Ivoire pour déposer une plainte avec tous les éléments qu’elle avait. C’est ainsi qu’elle saisit la PLCC pour savoir ce qu’il en est dans cette affaire où elle a prêté à Patrick Leroux son amoureux 12 000 euros, soit environ huit millions FCFA.

L’enquête menée par la plateforme conduit à l’interpellation de ZBSJ à Gonzague de la commune de Port- Bouet qui reconnait être le propriétaire du faux profil Patrick Leroux et élève en classe de 3è.

Mis à la disposition du Parquet d’Abidjan, ZBSJ devra répondre des faits qui lui sont reprochés. A savoir pour utilisation frauduleuse d’éléments d’identification de personne physique et escroquerie sur internet. Une activité qu’il mène depuis 2016.

 

Commentaires