Fait Divers

Côte d’Ivoire/Le bouvier taillade à la machette l’amant de sa femme et prend trois mois de prison

Côte d’Ivoire/Le bouvier taillade à la machette l’amant de sa femme et prend trois mois de prison

Diallo Mahamoudou, bouvier âgé de 30 résidant à Hopoutédouo dans la sous-préfecture de Ondefidouo (département de Bouna) a été condamné mercredi à trois mois d’emprisonnement ferme par la section de tribunal de Bouna, pour avoir tailladé à la machette Sidibé Harouna, un autre bouvier de 29 ans qu’il soupçonnait d’être l’amant de sa femme.

Les faits remontent au mois de juillet à Hopoutédouo, où le bouvier Diallo Mahamadou réside avec ses deux épouses. Ce dernier soupçonne depuis un certain moment des comportements étranges chez sa seconde épouse, Diallo Awa. Il n’apprécie pas du tout les longues séances de causeries entre elle et Sidibé Harouna, un ami à lui.

De ces causeries émaillées d’éclats de rire et bien d’autres attitudes ayant peu à peu contribué à un rapprochement entre Awa et Harouna, et qui se faisait de plus en plus ressentir par leur entourage, dont le mari Diallo Mahamadou.

Malgré les reproches de Diallo à sa jeune épouse, cette dernière le rassure qu’il n’y a rien entre les deux.

Mais le 6 juillet à 22H, alors que Diallo Awa dort seule dans sa case, elle est réveillée avec habileté à travers sa fenêtre par Sidibé Harouna.

Les deux présumés tourtereaux sortent et se dirigent vers la broussaille. Une fois loin de tout regard, la femme étale un pagne au sol. Mais le temps que Harouna et Awa passent à l’acte sexuel, Mahamadou surgit des broussailles pour les interrompre.

La jeune femme réussit à prendre la fuite, mais son amant, Harouna, le pantalon baissé jusqu’au aux genoux, n’arrive pas à courir pour se sauver face à un mari cocufié très en colère en armé de machette. Harouna est alors vite rattrapé par son ami qui, dans sa fureur, le taillade à plusieurs reprises.

Sidibé Harouna a pu avoir la vie sauve grâce à l’intervention très rapide des villageois. Mais son certificat médical révèle une incapacité de travail de 45 jours. Il porte de larges et profondes entailles à la tête, à l’épaule, et aux bras.

Diallo Mahamadou, l’auteur de ces blessures, aura à verser une amende de 100 000 FCFA en plus de sa peine de trois mois de prison.

Commentaires