Fait Divers

Cimetière municipal d’Abobo: 15 000 CD pornographiques saisis, incinérés

Cimetière municipal d’Abobo: 15 000 CD pornographiques saisis, incinérés

Le cimetière municipal d’Abobo a servi de cadre ce mercredi 18 avril 2018, à une opération d’incinération de CD pornographiques.   

 

Quinze mille CD pornographiques, des supports pornographiques de CD, des affiches estampillées « développe sexe » saisis et incinérés. C’est le résultat d’une opération de lutte contre l’usage des œuvres à caractère pornographique.

Ces nombreuses  saisies ont été réalisées par les éléments de la brigade mondaine. Ce service de lutte contre la dépravation des mœurs qui semble méconnu, est logé dans l’enceinte de la préfecture de police d’Abidjan et dirigé par le commissaire de police de 1ère classe, Digbeu Blai Eugène, commandant de la brigade mondaine.  

Selon le substitut du procureur de la République du tribunal d’Abidjan, Tahou Zouhou Marc, ce type d’opération vise à préserver la moralité des individus. A l’en croire, elle  s’inscrit dans le cadre de la saisie et la destruction des œuvres à caractère pornographique.

« Cette action de destruction est un cadre légal et bien tracé par le code pénal. En son article 34-334 qui donne le pouvoir ou du moins la possibilité aux Opj de procéder à la saisie des œuvres à caractère pornographique. C’est dans ce cadre que le parquet d’Abidjan a été sollicité. Ces types de pratiques ont entraîné un monde dominé par la perdition. Ils causent un véritable danger à la société. Nous avons des individus qui sont généralement des enfants, des jeunes gens qui   postent souvent leur image à travers les réseaux sociaux tels que Facebook, Tweeter. C’est  pourquoi,  je salue l’avènement de cette opération. C’est un signal  fort à toute personne qui ne se préoccupe pas des mœurs, de la vie, de la société. Sur le plan économique, il y a la baisse du commerce. Toutefois, ce qui est ici préoccupant est l’atteinte à la moralité publique qui est un danger pour la société. C’est pourquoi, nous voulons l’augmentation de l’effectif de la brigade mondaine pour plus d’efficacité », a fait remarquer le substitut du procureur.

 
Commentaires