Fait Divers

Bangolo: un chef de village et "sa'' confrérie accusés de construire une basilique mystique

Bangolo: un chef de village et

Une confrérie de sorciers présumés, qui serait dirigée par le chef du village, vient d'être démantelée à Dah-Kahen, bourgade de la commune de Bangolo.

 

 

Tout part, selon nos sources, d'une cascade de décès dans l'entourage du chef du village, portant les initiales S.K.A. Pour la seule année en cours, Kan Ipoté Sylvain et son aîné Kan Sohou Ferdinand, tous deux fils du chef du village, meurent des suites d'un mystérieux mal. Au mois de septembre, c'est au tour de Doh Komonsiehi René, directeur départemental des Sports à Kouibly et petit-fils du chef, de décéder des suites d'un bénin mal de tête.

Tout cela est bien curieux, aux yeux de la communauté villageoise, qui veut donc bien comprendre les causes de ces morts bizarres, au sein d'une seule et même famille. Et c'est la femme même du chef du village qui va faire des révélations, à couper le souffle. Selon elle, c'est son mari qui est à la base des décès qui surviennent dans la famille. Poursuivant, elle explique que son homme a décidé de construire une basilique mystique. Ainsi, le village qu'il dirige pourra être le lieu de pèlerinage de tous les mangeurs d'âmes des contrées de la zone. Mais pour atteindre ce macabre objectif, trente trois (33) jeunes gens du village, doivent être sacrifiés. De sorte à ce que leurs âmes, servent de fondation à l'édifice.

La femme révèle, également, que son mari a menacé de la tuer, si jamais elle s'opposait à cette lugubre entreprise qui fera de lui, le plus puissant des chefs du canton Zagna. Mais pourquoi venir livrer de tels secrets ? La bonne dame qui n'est nullement étrangère aux pratiques présumées de sorcellerie de son conjoint précise que c'est pour, tout simplement, avoir la conscience tranquille. Elle qui dit être tourmentée par tout cela.

L'affaire portée devant les notables du village, le chef est alors convoqué, pour répondre à ces graves accusations. Mais au cours de cet important conclave, S.K.A. rejette en bloc, toutes les accusations portées contre lui, par sa femme. Trop facile comme réponse aux yeux de la notabilité, qui décide alors, de recourir aux services d'un voyant. Mais alors que l'on est dans l'attente de ce dernier, deux autres décès, tout aussi mystérieux, sont enregistrés au village. Il s'agit de ceux d'un écolier de la classe de Cm1 et d'un élève en Seconde. Une fois de plus, le chef est tenu pour responsable de ces deux autres décès.

Et voilà que débarque, enfin, le voyant tant attendu. Ce dernier qui met en exergue ses connaissances occultes, confirme les accusations portées contre le chef du village. Puis de citer 18 autres individus, comme étant membres de la confrérie. Au dire du voyant, ce « commando » est bel et bien le responsable de tous ces décès et bien d'autres, dans le Guémon. Les révélations de la femme du principal mis en cause, étant renforcées par celles du voyant, les sorciers présumés sont traduits devant les juridictions compétentes.

 

 

 

Commentaires