Fait Divers

Divo: Des casseurs implorent le pardon du maire pour avoir détruit ses biens

Divo: Des casseurs implorent le pardon du maire pour avoir détruit ses biens

Des jeunes du quartier Zamarabougou de Divo ont avoué samedi, avoir pris part à la marche destructrice de janvier 2017 contre les biens du maire Amédé Kouakou et imploré le pardon de leur victime.

Au cours d’un meeting organisé par les habitants du quartier, le jeune Diabaté s’est jeté dans les bras de Amédé Kouakou et lui a demandé d’oublier les actes de vandalisme que lui et de nombreux amis ont posé contre une ferme et un hôtel lui appartenant.

« Nous avons été induit en erreur par des politiciens véreux et nous n’allons plus recommencer », a-t-il déclaré.

En janvier 2017 des violences avaient éclaté suite à l’invalidation de l’élection législative dans la circonscription de Divo Commune.

Des individus armés de gourdins avaient pris pour cible les biens du maire Kouakou Koffi Amedé. Au cours de ces événements, un hôtel et une ferme avaient été incendiés par des vandales dont certaines photos avaient circulé sur les réseaux sociaux.

Le premier magistrat de Divo avait décidé de se mettre au-dessus de ces attaques pour ne se consacrer qu’au développement de sa commune.

« Sans l’amour, le pardon et l’union, nous ne pourrons obtenir le développement que les populations attendent de nous », avait affirmé Koffi Kouakou Amedé.

Commentaires