Fait Divers

Anyama/Hold-up en face du grand séminaire : 95 millions de F Cfa emportés

Anyama/Hold-up en face du grand séminaire : 95 millions de F Cfa emportés

Une importante société de la place, qui travaille dans la cimenterie, située sur le territoire de la commune d'Anyama, a perdu de l'argent. Beaucoup d'argent même. Cela, dans une attaque à main armée. Du moins, si l'on en croit un de ses employés. A savoir un ressortissant togolais, répondant aux initiales C.K., qui y occupe les fonctions de comptable.

 

 

En effet, selon nos sources qui relayent ce que confie le comptable, le mercredi 21 février 2018, C.K. se voit remettre par ses employés la somme de 95 millions de F Cfa. A charge pour lui d'aller verser cet important magot sur le compte bancaire de la société. L'argent en sa possession, l'homme part des locaux de son entreprise, sis sur la voie menant à Azaguié. Nous sommes aux alentours de 13h. En tout cas, tout semble aller pour le mieux.

Mais peu de temps après, alors qu'il arrive en face même des locaux du grand séminaire d'Anyama, les choses se gâtent complètement. C'est qu'à cet endroit précis, qui est pourtant le « territoire » de Dieu, des individus au nombre de trois qui semblaient attendre là depuis, entrent en action. Ce sont des criminels, des mécréants qui estiment que le Seigneur doit être témoin de leur acte, qui violent carrément l'un des dix commandements.

 

Le guet-apens qu'ils tiennent là, le comptable vient tomber là-dedans les pieds joints. Munis d'armes à feu, les gangsters coupent le chemin au comptable de société. Ce dernier note qu'il est éjecté de son véhicule, dont les trois hommes prennent aussitôt possession. Puis, le laissant là, les gangsters se fondent dans la nature avec les 95 millions de F Cfa, à bord de la voiture arrachée. Ainsi que les pièces administratives et le téléphone-portable de C.K.

La police, saisie plus tard, ouvre une enquête. Mais en attendant d'en arriver aux conclusions de cette enquête, on pourrait bien se poser une importante question. Comment les malfaiteurs savaient-ils que le comptable allait passer par-là, à cette heure-là, avec beaucoup d'argent ?

C'est à la réponse à cette question que s’intéressent notamment, les enquêteurs de la police. Car c'est cette réponse qui va édifier sur cette attaque, qui semble avoir été planifiée depuis l'entourage de la victime présumée.

 

 

Commentaires