Fait Divers

Affaire Brice Siesson/Victime et tireur : Ce qui les liait

Affaire Brice Siesson/Victime et tireur : Ce qui les liait

Le décès du jeune Yehi Brice Siesson en février dernier n’a pas fini de défrayer la chronique. Alors que de nombreuses zones d’ombres restent encore à éclaircir, de nouvelles informations se font jour. Et selon elles, victime et bourreau se connaitraient intimement.

 

 

Notre source n’est autre que le député Evariste Méambly qui était le lundi 12 mars 2018 face à la presse pour une conférence qui se voulait un droit de réponse aux nombreuses accusations dont il fait l’objet depuis l’éclatement de cette triste affaire.

Clamant son innocence, entre deux arguments, le président du Conseil régional du Guémon a déclaré que le sergent-chef de marine Kpao Parfait (le tireur qui serait actuellement aux mains de la police criminelle) et celui qui deviendra sa victime, Brice Siesson, étaient originaires du même village, de par leurs  pères.

Aussi, ils avaient tous les deux la même “passion’’ pour la marine. Brice a d’ailleurs bénéficié en 2015 d’une aide financière de M. Méambly pour assurer sa scolarité sur deux ans à l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (ARSTM). Etudes qu’il n’a jamais faites et qu’il devrait, aux dires de son père, débuter en avril prochain. 

Autre point commun entre les deux hommes : leur intrusion dans le dispositif de sécurité du business man et homme politique.

En effet, selon les explications du président du groupe parlementaire « Agir pour le peuple », tant Brice que Parfait n’avaient été invités à se joindre à son cortège. Et coïncidence, ils se retrouvent tous deux dans le même véhicule de sécurité où s’est produit le drame qui emportera le jeune homme 4 jours plus tard.

Pour rappel, atteint au bras et au thorax par balle, Brice Siesson a été opéré puis hospitalisé le jeudi 22 février 2018 à la polyclinique Farah à Marcory, réputée avoir le meilleur plateau technique d’Abidjan. Il décèdera le 26 février, dans le même établissement.

 

 

Commentaires