Fait Divers

Accusé d’avoir escroqué des victimes de guerre : il prend la fuite en pleine audition

Accusé d’avoir escroqué des victimes de guerre : il prend la fuite en pleine audition

Kessiédou Anon Simplice, président de l’Association des victimes et déplacés de guerre d’Abidjan (AVIDGA), est activement recherché. Alors qu’il devait comparaître devant les autorités judiciaires pour répondre des faits de faux, usage de faux et escroquerie, l’individu a pris la poudre d’escampette. La scène peu ordinaire s’est produite le mardi dernier au tribunal d’Abidjan.  

 

Il est reproché à Kessiédou Anon Simplice d’avoir soutiré la somme de 5000 francs CFA à au moins 1500 victimes de guerre leur promettant 1 500 000 francs CFA par personne en moins de deux semaines. Cette manne financière devait représenter une indemnisation. Les faits remontent à 2017.

Mais après avoir empoché l’argent, Anon Simplice disparait dans la nature sans tenir ses promesses. Notons qu’au nom d’un prétendu projet de construction de logements sociaux, en 2015, le malfrat a encaissé 27 000 francs par victime en guise de frais de dossiers.

Après son interpellation, Kessiédou Simplice comparaissait le mardi dernier devant les autorités judiciaires. Mais ce larron, grâce à un plan savamment concocté parvient à prendre la fuite. « Selon des sources, il a souhaité prendre ses médicaments derrière les bâtiments et en a profité pour prendre la poudre d’escampette », confie le quotidien L’Expression.

Toutefois, son complice, Sera Bailly, est actuellement aux mains de la justice.

 Avec L'Expression

 

Commentaires