Fait Divers

Accident de la circulation: Deux femmes mortellement fauchées à Yopougon

Accident de la circulation: Deux femmes mortellement fauchées à Yopougon

L’inconscience et l’insouciance de certains chauffeurs ont encore endeuillé des familles le week-end de la célébration du ramadan. Dans la nuit du 24 juin, veille de la célébration de l’Aïd el-fitr, deux jeunes dames ont perdu la vie dans des conditions « révoltantes » sur la voie principale de la commune de Yopougon au niveau de la place Ficgayo.

Selon des témoignages, il était un peu plus de 20h, les deux dames, dont une portait son bébé d’environ huit mois au dos, étaient loin de savoir qu’elles prenaient rendez-vous avec la mort, lorsqu’elles s’engageaient à traverser la voie. Un mini car de transport en commun appelé communément « gbaka » qui roulait en sens inverse et à vive allure n’a pu éviter l’irréparable.

Les deux victimes ont été violemment fauchées par le véhicule fou. Les laissant dans un état d’agonie sur la voie. La violence du choc a rapidement provoqué un attroupement de badauds. C’est dans cette confusion que le chauffeur meurtrier et son apprenti ont disparu des lieux.

Les secours arrivés plus tard ont constaté que le bébé que portait une des dames est hors de danger. Transportés d’urgence au Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yopougon, les deux victimes du « chauffard » n’ont pu survivre à leurs blessures.

La police qui a procédé au constat d’usage a ouvert une enquête pour retrouver le chauffeur et déterminer les circonstances de l’accident. Dimanche, jour de la fête du Ramadan, un carambolage a été enregistré dans la commune de Koumassi.

Deux morts à Koumassi

Trois véhicules entrés en collusion au grand carrefour de Koumassi ont fait deux morts et plusieurs blessés. Selon des témoins, cet autre accident serait dû à un excès de vitesse et le non-respect du code de la route par un des chauffeurs, qui n’aurait pas respecté le feu rouge. Le bilan est lourd.

 

 

fratmat.info

Commentaires