Fait Divers

Abobo : Un garçonnet porté disparu, retrouvé mort dans des latrines

Abobo : Un garçonnet porté disparu, retrouvé mort dans des latrines

Âgé d'environ 2 ans, le petit Hamed Nazif, ressortissant nigérien, qui habite avec ses parents à « Bokabo », sous-quartier de « Derrière Rails », à Abobo, a trouvé la mort dans des circonstances qui ne sont pas encore véritablement cernées. De quoi est-il question ?

De nos sources, on apprend que dans l'après-midi du samedi 17 novembre 2018, comme elle en a d’ailleurs l'habitude à pareil moment, la mère du petit Hamed entreprend de lui faire prendre son bain. Là, dans la cour commune que ses parents habitent.

Mais alors que son garçonnet est déjà dévêtu et prêt à être lavé, la mère croit qu'il est mieux d'apprêter ses vêtements. Ainsi, une fois le bain terminé, elle lui porte ses habits immédiatement. Elle va alors récupérer les habits de son môme à l’intérieur du domicile conjugal.

Ressortie de la piaule quelques instants seulement après, c'est avec étonnement que la maman ne voit plus son gosse là où elle l'avait laissé. Elle hurle son nom. Point de réponse. Le cœur battant la chamade d'inquiétude, la pauvre maman écume les alentours, à la recherche de son fils. Mais toujours, aucune trace du garçonnet.

Elle alerte alors son mari, A. Nazif. L’infortuné cesse immédiatement ses activités commerciales et fonce à la maison. En compagnie de sa concubine et de proches, il poursuit les recherches avec l'espoir de retrouver son fils. Il va même fouiller tous les autres endroits pourtant déjà passés au peigne fin par sa femme. Mais jusque tard dans la nuit, pas de traces du gamin. Le reste est carrément une nuit blanche pour cette pauvre famille. Le lendemain dimanche 18 novembre, l'espoir de revoir le gosse s’amenuise davantage, quand ce dernier demeure toujours introuvable.

C'est finalement le lundi 19 novembre, soit deux jours après sa disparition, que le môme est retrouvé. Mais pas dans l'état souhaité par ses géniteurs. En effet, le pauvre garçonnet est retrouvé mort, dans les latrines de la cour commune. Son corps en état de putréfaction, y est retiré.

Saisis, des agents de police se rendent sur les lieux et procèdent au constat d'usage. Puis, le corps du petit Hamed Nazif est enlevé par les services des pompes funèbres et transféré à la morgue d'Anyama. Mais comment expliquer sa disparition soudaine, au moment où sa mère devait lui faire prendre son bain ? Et comment se retrouve-t-il, au fond des latrines ? L'enquête de la police s'occupe de répondre à ces questions. Et on saura, alors, s'il s'agit d'un enlèvement suivi d'un meurtre. Ou simplement, la bougeotte insouciante d'un innocent enfant, ayant abouti à un accident malheureux.

Commentaires

encore D'Actu
ITV