Fait Divers

A 26 ans, il viole 3 vieilles femmes le même jour et tue l’une d’elles

A 26 ans, il viole 3 vieilles femmes le même jour et tue l’une d’elles

A 26 ans, Sadio Moussa Mangassa a un faible pour les femmes âgées. Lundi, il était face au juge pour viols multiples et viol entraînant la mort. Sadio risque jusqu’à 20 ans de travaux forcés pour le viol de 3 femmes d’âge avancée le même jour dont l’une a perdu la vie. Il connaîtra sa sentence le 8 mars prochain.

La victime était plus âgée que lui de 36 ans
 

Mariama Diallo avait 36 ans de plus que son bourreau. La défunte a été violée et étranglée à Keur Massar, dans la banlieue dakaroise. Les faits se sont déroulés en 2012, alors que Sadio Moussa Mangassa n’avait que 26 ans.

A l’époque, le jeune homme était chômeur et vadrouillait dans les rues du quartier à la recherche d’une proie sexuelle. Sa sale besogne, il aimait l’assouvir dans une ruelle où passaient des femmes revenant du marché.

Ainsi, le jour de son acte odieux sur Mariama Diallo, Sadio l’a suivi jusqu’à une ruelle très calme. C’est alors que le jeune malfrat l’aurait menacée avec un couteau, avant de la conduire dans un lieu désert et la violer ensuite.

Celle-ci s’est débattue, mais Sadio l’avait étranglée, avant de la violer. A la fin de l’acte, elle ne respirait plus. Comme s’il n’avait pas déjà commis un pêché, il ne s’arrêta guère.

La même nuit, il viola deux autres femmes, toutes d’âge mûr. Le corps de la victime a été découvert par un policier en service.

Comment les policiers ont retrouvé l’auteur du crime

L’enquête ouverte a révélé que le violeur a utilisé le téléphone de la victime. Les policiers se sont donc rendus chez l’opérateur pour connaître l’identité de la personne appelée. Ils tombent alors sur le frère du violeur, qui avoue que c’est Moussa qui l’a appelé. C’est ainsi qu’il a été arrêté.

Il reconnaît les faits et avoue être un obsédé sexuel

Un pêché avoué est à moitié pardonné, mais pas cette fois-ci. Malgré le fait qu’il ait reconnu les faits, le procureur voit le sieur Mangassa comme un homme dangereux pour la société.

« Je suis un obsédé sexuel et j’ai un faible pour les femmes plus âgées que moi de 25 à 35 ans », laisse-t-il entendre. Pour se justifier, il raconte ce pourquoi il a divorcé de sa femme. « J’ai divorcé d’avec ma femme à cause de mes désirs sexuels insatiables. Je suis malade raison pour laquelle j’ai agi de cette manière et je le regrette »

 

afrikmag.com

Commentaires