Fait Divers

11 personnes enterrées vivantes pour des besoins de sacrifices à Grabo

11 personnes enterrées vivantes pour des besoins de sacrifices à Grabo

Un rapport émanant des médias nationaux ivoiriens, publié le lundi 13 mars dernier, a choqué plus d’un. Ainsi, selon ce document, 11 personnes ont été enterrées vivantes en Côte d’Ivoire, depuis le début de l’année. Ces pratiques sont plus courantes dans le sud-Ouest du pays, précisément dans la ville de Grabo.

Pour des sacrifices de sorcellerie, des féticheurs ont enterré 11 personnes vivantes dans un village de Grabo, dans le sud-ouest de la Côte d’Ivoire .Des pratiques que l’on ne voit pas tous les jours.

Mais avant que les auteurs de ces crimes ne surpassent ce nombre déjà odieux, la police a pu leur mettre la main dessus pour ensuite les déférer devant le tribunal de première instance de Tabou (chef-lieu de département, 440 km d’Abidjan). En plus de leur arrestation, une enquête a été appuyée par la gendarmerie annonce ces mêmes médias nationaux.

Ainsi, pour payer de leur crime inhumain, les présumés dont quatre femmes et sept hommes, inculpés pour pratiques de sorcellerie, ont été ligotés puis jetés dans deux fosses.

D’apes la même source, les faits remontent au courant du mois de février dans le village de Podoué (35 km de Grabo et 65 km de Tabou). Le chef de terre du village de Podoué et plusieurs autres habitants du village sont entre les mains de la justice et attendent d’être jugés.

Commentaires