Fait Divers

« ALLȎ LE CIEL! », un pasteur appelle Dieu en plein culte

« ALLȎ LE CIEL! », un pasteur appelle Dieu en plein culte

Un groupe de célébration ivoirien avait déjà communiqué le numéro de portable du Saint-Esprit. Et ce dernier n’était autre part que dans la Bible, niché dans le livre de Jérémie, au verset 3 du chapitre 33. Cela semblait logique jusque-là d’invoquer Dieu suivant les écrits de la Sainte Bible.

Mais au Zimbabwe, la foi de certains pasteurs peut véritablement déplacer les montagnes si l’on en croit certaines révélations, qui vont laisser plusieurs sceptiques, mais qui en ont surpris plus d’un pourtant. Oui ! Parce qu’au Zimbabwe, il est plus simple de parler à Dieu… au téléphone ! Sinon, pourquoi aurait-il permis aux hommes de le concevoir si ce n’est pour l’appeler.

Si vous en doutez, rendez-vous à la Victory World International Ministries Church où le pasteur Paul Sanyangore opère des miracles. Nous ne savons ni l’endroit, ni la manière par laquelle il a procédé, mais Paul Sanyangore prétend détenir la « ligne directe » du paradis, mais attendez, rien d’exceptionnel, puis que le pasteur affirme que « tout le monde peut appeler Dieu ». Tout le monde peut le faire, mais il a tout de même surpris l’assemblée de fidèles qui peuplait son église lorsqu’il s’est saisi d’un téléphone pour invoquer Dieu : »Allo ? C’est le paradis ? C’est le paradis ? (…) Quoi d’autre, Papa Dieu ? Quoi d’autre, Papa Dieu ? (…) « , disait-il alors qu’il avait en face de lui une femme agenouillée, les mains vers le ciel, en attente de la réponse de Dieu. Une réponse qui n’a pas tardé à venir.

Puisque le pasteur dira ensuite à la foule que « Dieu » a dit que les fidèles devaient prier pour les enfants de la femme. « Dieu » aurait expliqué au pasteur que la femme avait deux enfants, l’un asthmatique et l’autre épileptique, et qu’ils se trouvent à Bulawayo, une ville au sud-ouest du Zimbabwe. Des détails que la femme en détresse, n’a pas manqué de confirmer. Alors, ruse ou vérité ? Des détails que la femme en détresse, n’a pas manqué de confirmer. Mais pour les plus sceptiques, croyez bien que le pasteur Sanyagore n’en est pas à son premier miracle.

En effet, si le coup de l’appel téléphonique au Très Saint, ne vous a pas convaincu, vous croirez peut-être aux autres œuvres du prophète. Peut-être croirez-vous que le pasteur Sanyangore a marché sur l’eau, certes sur la mer, mais dans sa piscine tout de même. Ou alors vous serez plus sensible au fait qu’il ait façonné de nouveaux reins pour un homme équipé d’un cathéter, guéri les jambes cassées d’un enfant ou encore ressuscité un bébé.

Enfin une solution, pour tous ceux qui invoque désespérément Dieu sans jamais avoir de réponse. Ou si vous préférez que le pasteur Sanyangore le fasse pour vous, rendez-vous sur la chaîne Youtube de l’église ou sur les réseaux sociaux pour réserver vous jour de miracle.

 

Source:negronews.fr

Commentaires