Economie

SADA 2017 : les initiateurs veulent fédérer les actions des assureurs

SADA 2017 : les initiateurs veulent fédérer les actions des assureurs

La première édition du Salon africain des assurances (SADA) s’est ouverte hier jeudi sous le thème « Qu’est-ce que les assurances ? ».

Au cours de son intervention, Valérie Kouamé, présidente du comité d’organisation de cet événement, a situé le cadre de la tenue du salon. A l’en croire le SADA est une belle opportunité pour accorder une visibilité à l’assurance mais aussi pour fédérer les actions des compagnies œuvrant dans ce secteur d’activités. Poursuivant, elle a indiqué que l’idée de ce salon a germé car les assurances ne bénéficient pas suffisamment de l’importance qui doit leur être accordée.

Pour cette première édition, le SADA est meublé par des rencontres B to B, des actions sociales, des panels et des remises de prix.

La première journée qui a enregistré la présence de Jean-Baptiste Koffi, président de l’AUBEF (Association des Usagers des Banques et Etablissements Financiers) et de Honozon Faustin, conseiller technique représentant le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, a été marquée par deux panels. Les communications ont notamment porté sur « La prise en charge des victimes » et « La mise en œuvre de l’obligation de la responsabilité civile professionnelle ».

Notons que le salon prend fin demain samedi.

Commentaires