Economie

Paul Kagamé: "Pour favoriser le développement des affaires, nous nous sommes attaqués à la corruption"

Paul Kagamé:

Le président rwandais Paul Kagamé a indiqué jeudi que pour favoriser le développement des affaires, son pays s’est "attaqué à la corruption", lors d’une cérémonie à Abidjan.  

"Pour favoriser le développement des affaires, nous nous sommes attaqué à la corruption", a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec les chefs d’entreprises de la Confédération générale des entreprises de Cote d’Ivoire (CGECI), en présence du vice-président, Daniel Kablan Duncan, ajoutant: "Comment voulez-vous qu'un entrepreneur puisse évoluer dans la corruption? Si les multinationales s'intéressent à nous c 'est parce que nous avons eu le courage de nous attaquer à la corruption".

Pour M. Kagamé : "Le fléau de la corruption est présent dans tous les domaines de la société africaine (…) Elle est dangereuse, il faut la combattre avec hargne".

"Concernant la corruption au Rwanda quel que soit votre rang vous subissez la rigueur de la loi. Que vous soyez général de l'armée, ministre et même Président vous serez sanctionné. Il ne faut pas punir les petits et laisser les hauts fonctionnaires qui s'adonnent à la corruption", a étayé Paul Kagamé.

Selon l’ONG Transparency International, "En 2017, les efforts des différents Gouvernements qui se sont succédé à la tête du pays ont été payants. Le pays est remonté à la 103ème place avec une note de 36/100. Un an après la fin de la crise post-électorale, le pays avait déjà gagné 20 place, passant à la 130ème position avec une note de 29/100".

A noter que le président Kagamé a effectué une visite de 48 heures,, mercredi et jeudi, à Abidjan.

Commentaires