Marché de l’UEMOA : La Côte d’Ivoire à la recherche de 810 milliards

Le Democrate | Economie | Publié le Mardi 18 Mars 2014 à 06:28:39 | |
 
Marché de l’UEMOA : La Côte d’Ivoire à la recherche de 810 milliards
 

Du 18 au 25 février dernier, la Côte d’Ivoire a réalisé une performance qui, assurément, fera date dans les annales de la Bceao.

Notre pays a en effet réussi à mobiliser, en l’espace d’une semaine, plus de 250 milliards de FCFA sur le marché de l’Uemoa dans le cadre d’émission d’obligations du Trésor par adjudication. Une performance historique dans la zone UEMOA, ce d’autant plus qu’en fouillant les livres de la BCEAO, jamais aucun pays n’avait réussi à atteindre ce niveau record de mobilisation de ressources sur le marché de l’UEMOA.
Il est utile de souligner que le montant initialement recherché dans le cadre de cette opération était 250 milliards de Fcfa. A la clôture, le montant global des soumissions enregistrées culminait à 265.755.960.000 Fcfa. Le taux nominal et la valeur nominale de l’obligation dans le cadre de cette opération sont respectivement de 6,5% et de 10.000 FCFA. La durée du remboursement est de 7 ans, avec un amortissement trimestriel à partir de la 3e année.
L’analyse de ces résultats fait émerger les constats suivants :
-La signature de l’Etat de Côte d’Ivoire est très bonne et même excellente.
-C’est la toute première fois qu’un Etat lève, d’un seul trait, des fonds d’une telle ampleur sur le marché communautaire
-En observant l’espace géographique des soumissions enregistrées, l’on note une manifestation d’intérêt d’investisseurs issus de tous les 8 Etats de l’UEMOA. Preuve que le produit, le label Côte d’Ivoire suscite un intérêt certain dans l’ensemble des Etats membres de l’Union.
En tout état de cause, cette performance record de plus de 250 milliards vient attester une fois de plus de la bonne santé de l’économie ivoirienne d’une part et confirmer la crédibilité et la confiance dont la Côte d’Ivoire et surtout ses dirigeants actuels, avec à leur tête le président de la République, bénéficient auprès des investisseurs et particulièrement des organismes financiers de la sous-région d’autre part. Cet engouement témoigne enfin la confiance des investisseurs dans les perspectives économiques de la Côte d’Ivoire.

Pour le Ministre auprès du Premier ministre chargé de l’Economie et des Finances Nialé KABA, ‘’ les résultats de cette levée de fonds sur le marché de l’UEMOA témoignent de la bonne santé de notre économie, de la crédibilité de notre signature et du grand retour de la Côte d’Ivoire sur le marché du monde de la finance. 

Après cette performance remarquable, nous allons nous atteler à préparer une autre levée de fonds sur le marché international.

Je voudrais profiter de l’occasion pour saluer et féliciter tous ceux qui ont contribué au succès de cette opération et réaffirmer notre ferme engagement à poursuivre les efforts en vue de mobiliser les ressources nécessaires au financement de l’ambitieux programme du gouvernement sous l’impulsion éclairée du Président de la République S.E Alassane Ouattara.’’

NB : La Côte d’Ivoire envisage de lever, au titre de l’année 2014, environ 810 milliards de FCFA sur le marché de l’UEMOA et sur les marchés internationaux. Ce montant plafond est fixé en fonction de la capacité de remboursement de chaque Etat.

Fait à Abidjan le 17 mars 2014 

Source Le Democrate
 

Commentaires Facebook

 

 
 
« Mobile Learning Côte d’Ivoire », le nouveau bijou des enseignants

« Mobile Learning Côte d’Ivoire », le nouveau bijou des enseignants

Une quarantaine d’acteurs et partenaires de l’éducation nationale d’Agboville, ont été sensibilisés mercredi 4 mai, aux pratiques pédagogiques à l’aide de tablettes électroniques. Cette séance de travail s’inscrit  dans le cadre du projet de formation continue des enseignants 2015-2017, dénommée, ‘ mobile Learning Côte d’Ivoire’.  

Publié le 04 Mai 2016 à 15:48:17 Société
Le Pr Bléou Martin appelle à un « consensus » avant la révision de la Constitution

Le Pr Bléou Martin appelle à un « consensus » avant la révision de la Constitution

 Le Pr Bléou Martin, invité mercredi de la seconde édition de la Tribune de l’AIP, a appelé à un « consensus » autour du projet de texte destiné à être adopté par référendum comme nouvelle constitution ivoirienne, pour ne pas que cette loi fondamentale apparaisse comme « imposée » à la majorité des populations par « un camp, un clan, une partie du corps social ».

Publié le 04 Mai 2016 à 15:36:18 Politique