Economie

L’UE premier partenaire commercial de la Côte d’Ivoire avec environ 4 788 milliards de FCFA d’échanges

L’UE premier partenaire commercial de la Côte d’Ivoire avec environ 4 788 milliards de FCFA d’échanges

Les pays membres de l’Union européenne (UE) restent les principaux partenaires commerciaux de la Côte d’Ivoire avec des échanges estimés à près de 4 788 milliards de francs CFA en 2017, a révélé un haut fonctionnaire de l’institution lors d’une journée économique initiée récemment à Abidjan par la délégation de l’UE et la Banque européenne d’investissement (BEI), en collaboration avec la Chambre de commerce européenne en Côte d’Ivoire (EUROCHAM).  

 

En présence de hauts dirigeants d’entreprises européennes en Côte d’Ivoire, le conseiller au commerce et aux investissements de l’UE, Patrick Illing, a souligné que la coordination européenne mise en place autour de la gouvernance et la diplomatie économique a favorisé le  renforcement de la position de premier partenaire commercial de l’UE avec la Côte d’Ivoire.

Sept des 28 pays membres de l’UE ont pris part aux échanges qui se sont déroulés en présence de l’ambassadeur de l’UE en Côte d’Ivoire, Jean-François Valette, et  du président de l’EUROCHAM, Jean-Luc Ruelle. Au nombre de ces pays, l’Allemagne, l’Espagne, la France et les Pays-Bas qui ont salué l’excellence de leurs relations avec la Côte d’Ivoire à travers un important nombre de leurs entreprises enracinées dans le pays.

Présentant son institution et son action, le chef de la représentation régionale de la Banque européenne d’investissement, Isabelle Van Grunderbeeck,  a rappelé que la BEI intervient en Côte d’Ivoire depuis 55 ans et  est prête à demeurer un des acteurs pouvant appuyer les entreprises européennes dans leur internationalisation.

La journée économique qui s’est déroulée le 15 mai avait un double objectif, à savoir présenter les actions de l’Union européenne et de ses Etats-membres, mais également échanger sur les modalités d’une collaboration plus étroite avec les entreprises européennes afin de soutenir les intérêts économiques de l’UE en Côte d’Ivoire.

Commentaires