Economie

Industrie Extractives- Le Message du CISLAC et du Wanep-CI entendu: L'Etat réagit

Industrie Extractives- Le Message du CISLAC et du Wanep-CI entendu: L'Etat réagit

Renforcer les capacités des députés et autres parlementaires de l’Afrique de l’Ouest en matière de veille sur la gouvernance des industries extractives et mieux comprendre l’importance des questions liées aux industries extractives, en vue de mener des campagnes pertinentes en direction des communautés.

Tel est l’objectif du séminaire de deux jours qui se tient depuis hier, dans les locaux de l’Assemblée nationale, au Plateau. Une initiative de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (Apf), en collaboration avec l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Plusieurs députés ivoiriens et une quarantaine de parlementaires, membres des commissions en charge des questions minières des Assemblées de la sous-région, y prennent part.

Au cours de la cérémonie d’ouverture, le député Salibou Garba, président de la commission de la coopération et du développement de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, a indiqué que ce séminaire devrait permettre aux participants d’établir un socle de réflexion commune sur certains thèmes. Notamment, le développement durable, les conditions de travail ou encore les acteurs privés. « L’évasion fiscale, les transferts illégaux de richesses, les tarifs déloyaux et bien d’autres points sont, aujourd’hui, les symptômes du manque de transparence dans l’industrie extractive. L’instauration d’une bonne gouvernance dans ce secteur contribuera, sans nul doute, à apporter des réponses appropriées aux problèmes que rencontrent nos Etats », a-t-il expliqué.  
 

Commentaires