Economie

Deux accords de prêt signés pour le financement de projets d’infrastructures en Côte d’Ivoire

Deux accords de prêt signés pour le financement de projets d’infrastructures en Côte d’Ivoire

Deux accords de prêt pour le financement du projet de réhabilitation de l’immeuble Postel 2001 au Plateau d’une part, et pour l’aménagement du Boulevard de Marseille, dans le Sud-Est d’Abidjan d’autre part, ont été signés vendredi par la Côte d’Ivoire, la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) et Coris Bank International

Les trois parties étaient représentées par le directeur général (DG) de l’Agence nationale du service universel des télécommunications/TIC (ANSUT) Soro-Kipéya Jean-Euloge, le président de la BOAD Christian Adovelande et le directeur général adjoint de Coris Bank, Anicet Patrick Okoma.

Les travaux de réhabilitation du Postel 2001 étant estimés à 43 milliards FCFA, l’ANSUT, chargée depuis 2012 de la gestion de l’immeuble, a lancé un avis de recherche de financement après avoir injecté sept milliards FCFA sur fonds propres. La BOAD a consenti 36 milliards dont 25 milliards FCFA de prêt direct, les 11 milliards FCFA restants ayant été mobilisés auprès de Coris Bank.

Par cette signature, la BOAD concède un prêt de 27 milliards FCFA, soit une tranche dite concessionnelle de 10 milliards avec une maturité de 18 ans et l’autre tranche souveraine de 17 milliards FCFA d’une maturité de 10 ans, a souligné le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné.

Quant au DG de l’ANSUT, il a noté que le remboursement de l’immeuble se fera essentiellement par les revenus locatifs générés. Une information saisie au bond par le ministre de tutelle, Bruno Nabagné Koné, qui a invité l’ANSUT à veiller à ce qu’ils n’y soient que ceux qui peuvent payer le loyer, ainsi qu’à l’entretien préventif.

L’immeuble qui a fait l’objet d’une réception provisoire, jeudi, est fonctionnel. Le taux d’occupation est estimé à 70% en année de croisière, selon l’ANSUT qui annonce également un revenu locatif de quatre milliards FCFA par an.

Par ces accords de prêt, les engagements cumulés de la BOAD en Côte d’Ivoire s’établissent à plus de 600 milliards FCA dont 198 milliards affectés aux infrastructures du transport.

Commentaires