Economie

Débat autour du franc CFA : Adama Koné donne sa position

Débat autour du franc CFA : Adama Koné donne sa position

Adama Koné, ministre de l’Economie et des Finances, a profité de la récente réunion des ministres des Finances de la Zone Franc pour s’exprimer sur l’avenir du franc CFA.

Au moment où le débat concernant le franc CFA fait rage, une rencontre a réuni à Abidjan  les ministres des Finances de la Zone franc. Le ministre ivoirien de l’Economie et des Finances, Adama Koné, a clairement dévoilé sa position quant à la monnaie de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

« Il n’y a pas de souci à se faire concernant l’avenir du Franc FCFA. Le Président de la République de Côte d’Ivoire l’a dit il y a quelques jours. Le Franc CFA se porte bien », a-t-il affirmé. Avant de poursuivre :

« Nous avons l’un des meilleurs taux de croissance économique au monde, au niveau de la zone UEMOA. Nous avons une bonne monnaie, nous avons une bonne zone et nous devons nous en féliciter. »                    

Pour l’argentier ivoirien, le franc CFA a beaucoup apporté aux Etats membres de l’UEMOA car « la monnaie d’un pays émergent ou en émergence doit être définie par rapport à une monnaie de référence. C’est un principe fondamental ».

 « On accuse souvent la France, mais je ne vois pas, dans la gestion de la BCEAO, une intervention quelconque de l’État français. Nous sommes régis par une convention que chacun des États essaie de respecter », a indiqué Amadou Ba, ministre sénégalais de l’Économie et des Finances qui n’a pas manqué de relever la « stabilité du cadre macroéconomique » dont bénéficie la Zone Franc.

Commentaires