Economie

Côte d'Ivoire/Les agents du ministère de l'économie annoncent une grève illimitée: "Duncan nous a roulé dans la farine(...) Trop c'est Trop"

Côte d'Ivoire/Les agents du ministère de l'économie annoncent une grève illimitée:

Après leur grève de 72 heures intervenue en septembre dernier, Les agents du Ministère de l’Economie, des finances et du Budget, menacent d’entamer une grève illimitée au plus tard mercredi prochain.

C'est lors de son assemblée Générale ce mercredi 12 novembre à la Bourse de Travail de Treichville, que la Coordination des syndicats du ministère de l’Economie et des Finances de Côte d’Ivoire (COSYMEF.CI), a décidé d’observer un arrêt de travail illimité, jusqu’à contraindre le locataire de la Primature à les recevoir, et faire droit à leurs demandes.

«Le premier ministre a décidé de nous rencontrer. Le mot d’ordre est suspendu. A partir de demain nous allons reprendre le travail» annonçait le premier vice-président de la Coordination des syndicats du ministère de l’Economie et des Finances de Côte d’Ivoire (COSYMEF.CI), le colonel Alphonse Naounou Baguéhi, avant de menacer :«Si les autorités s’amusent avec nous allons aller jusqu’au bout de notre action. » .

Un agent du ministère de l'économie et des finances n'a pas manqué d'affirmer quant à lui que:
«Duncan nous a roulés dans la farine. Le premier rendez-vous fixé au 28 octobre avec la coordination des syndicats a été repoussé au 31 octobre, avant d’être finalement reporté à une date ultérieure. Trop c'est trop. Nous allons observer une grève illimitée au plus tard le mercredi prochain, pour la paralyser tous les services du ministère de l'économie des finances et du budget, sur toute l’étendue du territoire national. La coordination a eu du mal à contenir les agents (Douane, Trésor, Impôts, Budget etc.), qui voulaient entrer en grève dès ce jeudi, afin de contraindre Duncan de signer les points d'accord de leur plate-forme revendicative. » 

Les agents du ministère en question demandent l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Cette grève annoncée est la conséquence de l’échec des négociations, entamées depuis un an entre la coordination, et Abdourahmane Cissé et Kaba Nialé, ministres délégués auprès du premier ministre, Daniel Kablan Duncan. 

Commentaires