Economie

Côte d'Ivoire/Industries extractives- L'exploitation d'or va être augmentée

Côte d'Ivoire/Industries extractives- L'exploitation d'or va être augmentée

Le conseil des ministres de ce mercredi 7 janvier a adopté trois décrets portant attributions de permis de recherches minières valables pour quatre ans. Les localités concernées par ces permis de recherches sont celles de Toulepleu, de Zouhan-Ounien, de Sorobango (département de Bondoukou).

L’information a été donnée par le ministre Bruno Koné, porte-parole du gouvernement qui a indiqué: « notre pays a de grandes ambitions en matière de production d’or ».

Selon le ministre Bruno Koné, en 2009, notre pays produisait 7 tonnes d’or contre 15 tonnes en 2013. Un saut important a été opéré en 2014 où la Côte d’Ivoire a dépassé le cap des 18 tonnes de production grâce au démarrage de la mine d’Agbahou et à l’augmentation de la production de la mine d’Ity. « Nous attendons donc en 2015 des productions encore plus importantes », a-t-il indiqué.

Le secteur minier (hors produits pétroliers) comporte quatre grands types d’activités qui sont en constante évolution depuis 2012. Il s’agit de la recherche minière, de l’exploitation de substances minérales, de l’exploitation de substances de carrière de sable et de granit et du contrôle et de l’expertise des pierres et métaux précieux.
 

Ainsi, à fin octobre 2014, ce sont 140 permis de recherches minières qui ont été attribués. A ce jour, huit permis d’exploitation minière industrielle pour l’or (66,67%) ont été attribués ainsi que trois pour le manganèse.

Le secteur minier comptait à la fin de 2013, 6.640 emplois directs et a généré sur les neuf (9) premiers mois de 2014, un chiffre d’affaires de 290 milliards de francs Cfa.

L’impact du secteur est de plus en plus perceptible sur l’économie nationale. Et les entreprises minières ont contribué au développement communautaire dans leur localité d’implantation. Ce, à travers le financement de projets à caractère socio-économique d’un coût d’environ 3,2 milliards de francs Cfa en 2013 et de 1,8 milliards francs Cfa pour les neuf premiers mois de l’année 2014.

Les perspectives de développement du secteur minier (hors produits pétroliers) sont positives et seront marquées en 2015 par l’entrée en activité de deux nouvelles mines d’or, à savoir la mine d’Afèma dans le département d’Aboisso et celle de Sissingué dans le département de Tengréla.
 

Commentaires