Economie

Côte d’Ivoire/ Abidjan abrite un atelier régional sur la filière mangue

Côte d’Ivoire/ Abidjan abrite un atelier régional sur la filière mangue

Des acteurs ouest-africains de la filière mangue sont réunis de lundi à mercredi à Abidjan, dans le cadre d’un atelier bilan de la campagne 2017-2018 et de l’état d’exécution du plan d’actions 2018-2019.  

 

Procédant à l’ouverture de l’atelier, lundi à l’hôtel Belle côte, à Cocody, M. Touré Dramane, conseiller technique du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, s’est appesanti sur l’importance de la filière mangue dans le développement économique de la Côte d’Ivoire.

 

Troisième fruit d’exportation dans le pays, la mangue est cultivée sur plus de 30 000 ha constitués en majorité de plantations villageoises, avec un rendement moyen de 4T/ha et une production de 120 000 T durant la campagne écoulée dont seulement 25% sont exportés à cause des pressions parasitaires.

 

La filière représente 3 à 4% du PIB national et de 8 à 10% du PIB agricole ivoirien. Elle rapporte environ 45 milliards FCFA aux acteurs de la filière et un revenu net annuel de près de six milliards FCFA aux 7 000 producteurs villageois, faisant vivre en outre plus de 100 000 personnes.

 

Depuis 2014, les exportations de la Côte d’Ivoire sont sous la menace de l’embargo européen, à cause des mouches des fruits, a relevé Touré Dramane. Il a noté que l’Etat a appuyé les acteurs de la filière à environ deux milliards FCFA au cours de ces quatre dernières années et affecté une ligne de financement de la filière mangue de 65 milliards FCFA en 2017.

 

Auparavant, le président du Comité national de lutte et de contrôle contre les mouches des fruits en Côte d’Ivoire, Silué Gnénéyeri, a souligné qu’en plus des objectifs susmentionnés, cet atelier permettra de procéder au réajustement des plans 2018-2019 des comités nationaux et des systèmes nationaux de recherche agronomique, et de mesurer l’impact du projet à divers niveaux (amélioration des revenus des producteurs, lutte contre la pauvreté, niveau d’exportation…).

 

Au nom de l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA) de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Bilgo Ablasse, a exprimé sa gratitude au ministre ivoirien de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly, pour son appui dans la mise en œuvre du projet régional sur la mouche des fruits et de tous les autres projets agricoles de la CEDEAO.

 

Co-financé par l’Union européenne, l’Agence française de développement, la CEDEAO et les Etats bénéficiaires à hauteur de 23,5 millions d’Euros soit plus de 15,4 milliards FCFA, le Projet de soutien au plan régional de lutte et de contrôle des mouches des fruits en Afrique de l’Ouest couvre 11 pays. Entamé il y a quatre ans, ce projet initié par la CEDEAO devrait s’achever en août 2019.

Commentaires

encore D'Actu
ITV