Actualités

N’Djaména se réveille les pieds dans l’eau, après de fortes pluies

N’Djaména se réveille les pieds dans l’eau, après de fortes pluies

Les habitants de N’Djaména se sont réveillés ce jeudi les pieds dans l’eau, suite à de fortes pluies tombées la nuit dernière et qui ont rendu impraticables plusieurs rues de la capitale tchadienne, a constaté sur place APA.  

 

Aux quartiers de Gassi, Atrone ou Boutalbagara, l’eau est partout jusque dans les  domiciles. « Toute notre concession est envahie par l’eau. Dès que je sors de ma chambre, je mets les pieds dans l’eau. C’est pratiquement un lac par ici », déclare cet habitant de Gassi.

 

Dans le premier arrondissement, seule la principale avenue bitumée est épargnée par les eaux qui se sont invitées dans les quartiers Djougoulié, Madjorio, Karkandjérie ou encore Madaga.

 

Dans d'autres quartiers moins inondables, l’eau s’est certes retirée, mais en laissant une boue qui empêche les voitures de rouler normalement.

 

« Chaque année, les pluies nous rendent la vie difficile. Je me demande si réellement, à N’Djaména les maires de communes font leur travail », s’emporte cet habitant de Farcha qui n’espérant pas grand-chose des autorités s’est mobilisé avec ses voisins pour face à la situation.

 

Cette démarche a fait tâche d’huile auprès de plusieurs habitants de la capitale qui se cotisent pour barrer la montée des eaux avec des monticules de sable.     

 

Officiellement, aucune  perte matérielle ou humaine n’a été signalée  mais plusieurs habitants n’écartent pas des inondations plus catastrophiques, si les pluies tombent de nouveau et que les autorités continuent de rester dans l’expectative.

Commentaires