Actualités

Les dirigeants ambazoniens comparaissent devant un tribunal

Les dirigeants ambazoniens comparaissent devant un tribunal

Les dirigeants du mouvement sécessionniste anglophone du Cameroun ont comparu pour la première fois devant un tribunal après 10 mois de détention.  

 

Vêtus de survêtements, les 10 leaders menés par Seseku Ayuk Tabe, semblaient détendus et en bonne santé.

La comparution devant la cour d'appel de Yaoundé a duré deux heures avant que l'affaire ne soit reportée au 15 novembre.

"Cela a été une longue bataille pour amener l'accusé devant le tribunal", a déclaré le principal conseil de la défense, John Fru.

 Ayuk Tabe et ses co-accusés ont été arrêtés en janvier au Nigeria et extradés vers le Cameroun.

Ils sont depuis en détention provisoire.

Leurs avocats font pression pour que leur dossier soit rejeté au motif que leur extradition vers le Cameroun était illégale, étant donné que beaucoup d'entre eux avaient déjà demandé le statut de réfugié.

Ils ont été arrêtés dans le cadre de leurs activités d'appels à la sécession des deux régions anglophones du Cameroun pour former un nouveau pays appelé Ambazonie.

Commentaires