Actualités

Incendie du marché d’Agboville/ Les pompiers attaqués

 Incendie du marché d’Agboville/ Les pompiers attaqués

 Dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 mars 2018, le grand marché d'Agboville est parti en fumée. Ce drame n'a pas pesé que sur les commerçants qui ont enregistré d’énormes pertes, mais également sur les pompiers qui ont essuyé la colère de certains individus.

 

Les pompiers civils d'Agboville ont été attaqués la nuit du dimanche 11 mars alors qu'ils étaient en pleine intervention pour venir à bout du gros incendie éclaté depuis 18 h dans le grand-marché de la ville. En colère, des individus ont attaqué des pompiers et saccagé leur base située non-loin du lieu du drame. Selon l'adjudant Julien Konan, troisième responsable que nous avons joint, une cinquantaine de personnes armées de gourdins, de machettes et de cailloux ont pris d’assaut la base des pompiers civils. Alors qu'il était retourné au bureau chercher du matériel, l’adjudant, accompagné de 3 autres éléments, est tombé dans une sorte d'embuscade. Ce pompier a été contraint d’escalader la clôture pour échapper à un lynchage. Il s’en est sorti avec un orteil foulé. Les trois autres pompiers, dont une femme, restés à l'intérieur, ont enregistré de graves blessures.  L'un d’eux a eu des dents brisées. Toujours selon notre source, leurs bourreaux se sont emparés du tricycle de travail des pompiers, des motos et des chaises de réceptions avant d'y mettre le feu devant la base. Les assaillants ont terminé leur forfait en emportant des téléphones et ordinateurs portables.

L’image contient peut-être : plante et plein air

Soulignons que les soldats du feu d'Agboville étaient en intervention à Azaguié pour un accident de la circulation quand le feu a éclaté au marché d'Agboville. En route, le seul camion doté de citerne, qui sert également d'ambulance et camion-citerne pour toute la région de l'Agnéby-Tiassa, a eu une panne de carburant. Tout ceci a occasionné un gros retard dans l'intervention des pompiers au marché d'Agboville. Pour les populations, le feu a débuté timidement à 18h. Elles pensent que si  les pompiers avaient été là à cette heure-là, il n'y aurait pas eu de graves dommages, d'où leur colère. Mais, quand on pas d'outils et de matériels adéquats les choses ne sont pas faciles.

L’image contient peut-être : plein air

Malgré leur base saccagée, leurs amis attaqués, les autres éléments, avec à leur tête le commandant Ouattara Zakaria, ont lutté contre l'incendie jusqu'à le circonscrire à 03h ce lundi matin.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, chaussures et plein air

 

Commentaires