Actualités

Cameroun: enlèvement de plusieurs dizaines de collégiens en zone anglophone

Cameroun: enlèvement de plusieurs dizaines de collégiens en zone anglophone

Au Cameroun, 79 élèves ont été enlevés dans la nuit de dimanche à ce lundi 5 novembre, dans la zone anglophone du pays. Les collégiens ont été enlevés dans leur établissement de Bamenda. C'est l'enlèvement le plus important depuis le début du conflit entre séparatistes armés et forces de l'ordre.  

L'enlèvement s'est produit dans la nuit de dimanche à lundi. Des hommes armés non identifiés ont pris d'assaut l'école secondaire presbytérienne située dans le quartier de Bamenda III, sur les hauteurs de la ville.

 

Un premier bilan des forces de sécurité faisait état de 11 élèves enlevés alors qu'ils se trouvaient à l'internat.

 

Le porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, affirme désormais que 79 élèves ont été kidnappés. Ce sont « majoritairement des garçons », indique, de son côté, un enseignant proche de l'établissement.

 

Le principal du collège, un chauffeur et un enseignant ont également été enlevés, ce qui porte, au total, à 82 personnes enlevées. Aucune revendication, pour le moment.

 

Dans une vidéo de 6 mn obtenue par RFI, onze adolescents déclinent un à un leur identité. Tous répètent avoir été enlevés de cet établissement de Bamenda par les « Amba boys », les séparatistes anglophones. Ils disent également ne pas savoir où ils se trouvent. « Nous allons ouvrir nos propres écoles ici », indique de son côté, un homme filmant la scène. « Nous allons rester ensemble et combattre pour l'Ambazonie », ajoute-t-il, faisant référence à l'Etat fantasmé que les séparatistes entendent créer.

 

Cette vidéo circule depuis cet après-midi sur les reseaux sociaux mais selon les autorités, cette vidéo daterait d'un enlèvement qui aurait eu lieu dans le même établissement, il y a quelques mois.

 

Les recherches pour retrouver les otages ont en tout cas été lancées, ce lundi. Le quartier a été quadrillé par les forces de sécurité, alors que les populations restent cloîtrées chez elles, en ce lundi « ville morte ».

 

Selon le site web de l'école secondaire presbytérienne de Bamenda, plus de 700 élèves étudient dans l'établissement, mais selon un élu local, ils seraient moins de 200 à être revenus après la période électorale troublée.

Commentaires

encore D'Actu
ITV