Actualités

Après les mutineries/ Normalisation progressive à Abidjan

Après les mutineries/ Normalisation progressive à Abidjan

Suite à l’accord conclu lundi 15 mai 2017 entre le régime d’Abidjan et ses mutins, les activités socioéconomiques ont repris ce mardi 16 mai de façon progressive.

Un mardi aux allures de jour férié ou de dimanche matin. Telle est l’ambiance qui prévalait ce mardi dans les rues d’Abidjan. Pas l’affluence des grands jours le matin. Mais la normalisation s’est faite progressivement jusqu’à l’annonce de l’ouverture des banques et de certains établissements français dans l’après midi.

Les mini cars de transport en commun connus sous l’appelation Gbaka étaient au rendez-vous le matin dans plusieurs communes. « Après barrage, Riviera », « La vie, école de Police, montez ! », pouvait-on entendre à Adjamé Liberté. Si les passagers ne se disputaient pas les places le matin, les Gbaka n’ont par contre pas eu de soucis à faire le plein dans la soirée.

« Aujourd’hui est comme un jour férié. J’ai appelé mon patron (le propriétaire du véhicule Ndlr) pour lui dire que je ne peux pas faire une recette de 14 000 Frs Cfa mais plutôt 10 000 Frs Cfa ou rien. », lâche un conducteur de taxi communal à Cocody dans la matinée. « Il est plus sûr de laisser passer cette journée et d’attendre demain mercredi. », affirme un homme au téléphone. Tous ont les yeux rivés vers Bouaké, espérant une réaction favorable des mutins insurgés suite aux propositions du régime Ouattara.

Commentaires