Egypte: le Premier ministre dévoilera son gouvernement jeudi

Politique | Publié le Samedi 28 Juillet 2012 à 16:54:47 |
 
Egypte: le Premier ministre dévoilera son gouvernement jeudi

Le Premier ministre égyptien désigné Hicham Qandil annoncera la composition de son gouvernement jeudi, un mois après l'investiture du président islamiste Mohamed Morsi, engagé dans une lutte de pouvoir avec l'armée, a rapporté samedi l'agence officielle Mena.

Le Premier ministre égyptien désigné Hicham Qandil annoncera la composition de son gouvernement jeudi, un mois après l'investiture du président islamiste Mohamed Morsi, engagé dans une lutte de pouvoir avec l'armée, a rapporté samedi l'agence officielle Mena.

M. Qandil, ministre de l'Irrigation sortant, a engagé dès sa nomination la semaine dernière des consultations afin de constituer son équipe.

"M. Qandil a dit qu'il annoncerait la composition définitive du gouvernement jeudi", a indiqué la Mena.

Ce nouveau cabinet remplacera celui nommé par l'armée, à qui le président Hosni Moubarak avait confié le pouvoir lors de sa démission en février 2011 sous la pression de la rue.

M. Morsi, premier président égyptien non issu de l'armée depuis 1952, a été investi le 30 juin, mais les militaires disposent toujours du pouvoir législatif, la Haute cour constitutionnelle ayant invalidé les dernières élections parlementaires, massivement remportées par les islamistes, en raison d'un vice juridique dans la loi électorale.

Signe de l'influence toujours prégnante des généraux, le Conseil suprême des forces armées (CSFA) choisira le ministre de la Défense.

M. Qandil a assuré que son gouvernement serait composé de technocrates et que le choix de ses ministres "ne sera pas basé sur des orientations" politiques, mais sur la "compétence".

L'Egypte, le pays le plus peuplé du monde arabe avec plus 80 millions d'habitants, connaît depuis la chute de M. Moubarak une sévère crise, marquée par une baisse du tourisme, un effondrement des investissements étrangers, une fonte de ses réserves en devises et une aggravation du déficit budgétaire.

Commentaires Facebook